Quand on se lance dans la course à la médiatisation, on se dit que tous les moyens sont bons pour parvenir à séduire les journalistes et promouvoir l’image de son business. Certaines entreprises vont même jusqu’à dépenser des sommes astronomiques dans cette optique, afin de s’assurer un positionnement stratégique fort et une complicité évidente avec la presse, grâce à leurs politiques relationnelles. Si tout le monde ne peut pas se permettre de l’organiser, le voyage de presse figure parmi ces solutions percutantes pour draguer les journalistes. Extrêmement onéreux, il présente certains avantages indéniables : regrouper tous les journalistes pouvant traiter votre actualité dans un cadre de travail idéal et dans des conditions rêvées. Ne vous méprenez pas, je ne vous pousse pas à organiser ce type d’événement, mais l’ignorer serait vous refuser l’accès à une information qui pourrait s’avérer décisive pour vous dans le futur. Et puis si votre bourse ne vous permet pas d’emmener les journalistes les plus renommés aux Seychelles, apprendre cette méthode ne vous coûte rien.

Le voyage de presse : la méthode extrême pour draguer les journalistes

Quand on se lance dans la course à la médiatisation, on se dit que tous les moyens sont bons pour parvenir à séduire les journalistes et promouvoir l’image de son business. Certaines entreprises vont même jusqu’à dépenser des sommes astronomiques dans cette optique, afin de s’assurer un positionnement stratégique fort et une complicité évidente avec la presse, grâce à leurs politiques relationnelles. Si tout le monde ne peut pas se permettre de l’organiser, le voyage de presse figure parmi ces solutions percutantes pour draguer les journalistes. Extrêmement onéreux, il présente certains avantages indéniables : regrouper tous les journalistes pouvant traiter votre actualité dans un cadre de travail idéal et dans des conditions rêvées. Ne vous méprenez pas, je ne vous pousse pas à organiser ce type d’événement, mais l’ignorer serait vous refuser l’accès à une information qui pourrait s’avérer décisive pour vous dans le futur. Et puis si votre bourse ne vous permet pas d’emmener les journalistes les plus renommés aux Seychelles, apprendre cette méthode ne vous coûte rien.

1) Le voyage de presse, pourquoi faire ?

Les entreprises qui ont recours à ce type de communication le font généralement dans un but bien précis : promouvoir un nouveau produit sur le terrain, ou faire parler d’un événement qu’elles organisent. Il est en effet bien plus efficace de démontrer les atouts de vos nouvelles lunettes de soleil au beau milieu des Caraïbes que devant un immeuble délabré un jour de pluie, en banlieue parisienne.

Les voyages de presse représentent donc une publicité grand format, où tout est fait pour mettre les journalistes dans les meilleures conditions possibles. Non seulement ces derniers sont invités (sur une journée ou deux au plus) à suivre le déroulement d’un événement, mais ils peuvent aussi avoir accès à différentes sources d’information matérialisées par l’éventail des intervenants présents sur le site sélectionné par vos soins.Les voyages de presse sont très prisés par les journalistes car ils allient confort, détente et ambiance bon-enfant, ce qui représente un changement radical avec leur quotidien plutôt stressant au sein de leurs rédactions.

2) Comment organiser un voyage de presse ?

Encore une fois, l’organisation du voyage de presse n’est pas une mince affaire. Très couteux, il est aussi très contraignant à mettre en place. Si vous ne vous sentez pas capable de le faire (pour des raisons pratiques comme le manque de temps ou de connaissances dans ce domaine), vous pouvez faire appel à des professionnels de l’événementiel qui régleront tous les détails.

  • La nécessité de diffuser une information impactante : avant de vous lancer dans les démarches pour organiser un voyage de presse, vous devez vous assurer que le contenu de l’information que vous dévoilerez par son biais intéresse vraiment les journalistes. Ils doivent en effet avoir une actualité à traiter, et ne pas simplement vous accompagner dans l’idée de bénéficier d’avantages en nature. L’investissement est tel que vous ne pouvez pas vous permettre de négliger ce pilier de votre communication. Assurez-vous que ce que vous proposerez révolutionnera, si ce n’est votre secteur d’activité, tout au moins votre business et renforcera considérablement votre image de marque.
  • Les détails matériels : il vous faudra surmonter de nombreux obstacles afin de parvenir à regrouper de nombreux journalistes sur un même lieu. Des billets de train (ou avion), aux réservations dans un hôtel digne de ce nom, en passant par l’accessibilité à des moyens de communication permettant aux journalistes de communiquer avec leurs rédactions pendant la couverture de votre événement (téléphones, fax…). Le tout étant, bien évidemment, à votre charge. Vous devrez aussi vous assurer que l’emploi du temps de la majorité des journalistes contactés leur permettent effectivement de vous suivre au cours de ce déplacement.
  • Organiser une conférence de presse : si le voyage de presse permet aux journalistes de réaliser un reportage sur votre business et sur le produit ou l’évènement présenté, il apparaît important qu’ils puissent vous poser des questions. Si vous ne pourrez pas leur accorder une interview chacun, vous devrez cependant organiser une conférence de presse une fois sur place, pour expliquer les enjeux du voyage, et clarifier le positionnement stratégique de votre entreprise face à ce dernier. Ce qui ne le cachons pas, rajoutera une dose de stress à un processus déjà risqué en matière d’image.

3) Les risques d’un voyage de presse

Outre son coût et le fait de s’exprimer devant une multitude de journalistes il existe des inconvénients qui pourront freiner vos ardeurs quant à l’organisation de l’action marketing que représente un voyage de presse.

  • La déontologie des journalistes : si votre invitation ressemble plus à un moyen d’instrumentaliser les journalistes que de leur proposer l’accès à une véritable information, vous risquez de faire face à des refus et d’être sujet à critique. Vous pourriez alors être fustigé dans un article qui ébranlera fortement votre crédibilité et votre image de marque. À vous de voir si le jeu en vaut la chandelle, mais le risque est réel. Ne prenez donc pas cette invitation à la légère.
  • La complaisance des journalistes : si vous emmenez les journalistes dans un endroit paradisiaque, vous courrez le risque que ces derniers ne s’attardent plus sur leur plaisir personnel que sur l’information que vous leur proposez. Veillez à établir une interaction avec les journalistes et à ne pas leur laisser trop de libertés pendant leur séjour afin que votre actualité ne passe pas au second plan. Activités ou ateliers en lien avec votre produit ou votre évènement seront alors de bons moyens de conserver toute leur attention.
  • L’aspect fiscal : si les cadeaux promotionnels comme la distribution de stylos ou de calculatrices à l’effigie de votre business peuvent figurer dans les frais généraux de votre entreprise, un voyage à l’autre bout du monde ne revêt pas le même caractère : il sera considéré comme un avantage en nature et ne sera donc pas exonéré d’impôts.

Comme vous le voyez, le voyage de presse est un moyen vraiment atypique de se démarquer de la concurrence et de diffuser un positionnement stratégique fort tout en donnant un réel coup de pouce à vos relations presse. Il représente cependant un défi, en ce que les risques sont présents et les coûts importants. Tout est alors question de discernement.

, , ,

2 réponses à Le voyage de presse : la méthode extrême pour draguer les journalistes

  1. alain 21 juin 2012 à 23 h 40 min #

    Article bien documente et tres utile car comme les communiqués de presse pour la vente en ligne; moins onéreux que les voyages de presse maaaais qui mérite néanmoins une bonne documention et une connaissance pour obtenir de bon resultats .
    En tout cas merci pour toutes ces infos.

  2. Stéphane de QuiRecherche 22 juin 2012 à 16 h 12 min #

    J’aime beaucoup cette phrase « Et puis si votre bourse ne vous permet pas d’emmener les journalistes les plus renommés aux Seychelles, apprendre cette méthode ne vous coûte rien. » ^^

    Il est de toute manière important de ne mettre aucune piste de côté et de se renseigner sur tous les moyens permettant de développer et de faire connaitre son entreprise. Et puis, ce n’est pas parce que cette solution n’est pas envisageable pour le moment qu’elle ne nous sera pas utile un jour !

    Sans compter qu’on n’est pas obligé de partir une semaine aux Seychelles, il existe tout un tas d’autres destinations moins coûteuses et tout aussi paradisiaques 😉

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.