Un passage médiatique télévisé entraîne forcément une analyse, consciente ou non, du moindre de vos faits et gestes par votre public et par votre interviewer. Certaines personnes, notamment celles ayant le moins d’expérience en la matière, ont alors tendance à révéler leur hésitation et leur manque de confiance en eux par de petits détails qui n’échappent malheureusement à personne. Parmi les facteurs à maîtriser à tout prix, on trouve le positionnement de la langue. Nombre d’intervenants, sans en avoir une totale conscience, sortent en effet cette dernière de leur bouche de manière répétée alors qu’ils prennent la parole. L’effet sur le public ? Une remise en question de leur statut d’expert, voire de leur morale. Il est donc crucial de savoir comment conserver cet organe à sa place.

Comment éviter les tics nerveux lorsque vous répondez à une interview ?

Un passage médiatique télévisé entraîne forcément une analyse, consciente ou non, du moindre de vos faits et gestes par votre public et par votre interviewer. Certaines personnes, notamment celles ayant le moins d’expérience en la matière, ont alors tendance à révéler leur hésitation et leur manque de confiance en eux par de petits détails qui n’échappent malheureusement à personne. Parmi les facteurs à maîtriser à tout prix, on trouve le positionnement de la langue. Nombre d’intervenants, sans en avoir une totale conscience, sortent en effet cette dernière de leur bouche de manière répétée alors qu’ils prennent la parole. L’effet sur le public ? Une remise en question de leur statut d’expert, voire de leur morale. Il est donc crucial de savoir comment conserver cet organe à sa place.

1) Des conditions qui favorisent les tics nerveux

Vous le savez certainement, mais les conditions environnementales réunies sur un plateau de télévision sont bien différentes de celles que vous pourrez trouver ailleurs : les caméras tournent, de gros spots sont braqués sur les intervenants et un nombre impressionnant de techniciens s’affairent sur le lieu du tournage. Le tout causant évidemment une forte chaleur.

Ajoutez à cela le stress ambiant procuré par l’importance d’effectuer une prestation convaincante, la réflexion permanente sur le choix de vos propres mots et de la manière dont vous devez vous tenir, et vous faites face à un exercice particulièrement difficile.

Le fait de devoir prendre la parole de manière répétée, d’avoir à faire un effort sur le volume de votre voix, votre débit de parole et votre articulation, combiné aux détails précités peut vous procurer des sensations rarement ressenties dans un cadre différent : votre bouche et vos lèvres peuvent rapidement s’assécher, causant des difficultés d’expression et un désagréable sentiment de mal-être.

Inconsciemment, vous pourriez alors être amené à sortir votre langue de votre bouche pour humidifier vos lèvres, rafraîchir l’intérieur de votre bouche, ou pour rechercher de l’eau. Ces réflexes bien que naturels, sont nuisibles à votre image de marque.

2. Les moyens de lutter contre la sécheresse buccale

Qu’importe son origine (stress, chaleur, soif), la sécheresse de votre bouche doit absolument être évitée pour ne pas avoir à inconsciemment tirer votre langue face au public et à vos interlocuteurs. Pour ce faire, vous devrez commencer par boire, beaucoup, beaucoup d’eau.

Cette dernière devra être à température ambiante pour ne pas altérer l’état de vos cordes vocales. Buvez plus qu’à l’accoutumée donc, même si vous n’avez pas soif. Évitez aussi à tout prix les boissons qui pourraient en réalité vous déshydrater, comme le café, le vin, les boissons sucrées ou gazeuses.

Une fois sur le plateau de télévision demandez un grand verre d’eau que vous placerez à côté de vous pour vous hydrater le plus souvent possible pendant que vos interlocuteurs prennent la parole ou que vous placez un blanc dans votre discours. Il est recommandé d’apporter votre propre bouteille d’eau pour éviter toute mauvaise surprise en arrivant sur place.

Dites vous que le fait de boire de l’eau pendant un échange verbal n’a aucune incidence sur la qualité de votre discours ou sur votre statut d’expert, bien au contraire : vous démontrez que vous prévoyez tout, dans les moindres détails.

Pendant que vous serez sur le plateau, vous devrez perpétuellement avoir à l’esprit que le placement de votre langue doit être maîtrisé. Essayez donc de toujours penser à ce dernier et à ne pas l’oublier au moment de vous exprimer : votre langue doit rester dans votre bouche.

Pour vous aider à comprendre l’importance de ce qui peut passer,  à première vue, pour un détail, commencez par regarder un talk-show et par analyser le comportement des invités. Focalisez-vous sur ceux qui ne semblent pas maîtriser le positionnement de leur langue et interrogez-vous sur l’impression qu’ils vous laissent. Vous comprendrez bien vite que vous remettez inconsciemment leur crédibilité en cause.

Pour vous-même vous améliorer à ce petit jeu, vous pourrez simuler une interview devant une caméra. Enregistrez-vous une première fois, sans verre d’eau et sans prêter attention à ce que nous venons d’expliquer. Recommencez la manœuvre en vous appliquant à vous focaliser sur votre langue et en vous hydratant. Vous serez certainement choqué du résultat en comparant les deux enregistrements.

, ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.