Bien des blogs ou des entreprises qui tentent de communiquer sur la qualité de leurs produits ou de leurs services font face à des barrages communicationnels. Ils ont de bonnes idées, des réponses efficaces aux besoins des internautes, mais peinent à se faire une place sur leur marché concurrentiel. Cela s’explique parfois par une volonté trop marquée d’instaurer une notion de professionnalisme dans leur dialogue ce qui éloigne les internautes de leur concept de base. Pour ne pas moi-même commettre cette erreur qui fait perdre en crédibilité et en impact, laissez-moi vous raconter une petite histoire :

Comment parler de mon expertise de manière efficace ?

Bien des blogs ou des entreprises qui tentent de communiquer sur la qualité de leurs produits ou de leurs services font face à des barrages communicationnels. Ils ont de bonnes idées, des réponses efficaces aux besoins des internautes, mais peinent à se faire une place sur leur marché concurrentiel. Cela s’explique parfois par une volonté trop marquée d’instaurer une notion de professionnalisme dans leur dialogue ce qui éloigne les internautes de leur concept de base. Pour ne pas moi-même commettre cette erreur qui fait perdre en crédibilité et en impact, laissez-moi vous raconter une petite histoire :

1) Votre public n’est pas idiot, il n’y connaît rien, c’est différent !

Gaston est un consommateur lambda qui a un problème : son sèche-linge est tombé en panne. Il a un peu la flemme de faire les magasins et il a vu qu’on pouvait bénéficier de supers promotions en ligne. Logiquement, Gaston allume son ordinateur et lance une recherche « lave-linge pas cher » sur internet. Je vous avais dit que Gaston n’était pas stupide ! Rapidement, il tombe sur 2 sites qui se démarquent du lot : « Toutpourmamaison.com » et « Lavetonlinge.com ». On y trouve de nombreux produits tous plus performants les uns que les autres. Gaston est ravi et il commence à comparer les prix.

Les deux sites sont à peu près équivalents. Gaston va donc devoir s’intéresser aux descriptions de produits et à l’ergonomie des deux portails internet pour faire son choix (car comme vous le savez, votre présentation graphique est un élément déterminant dans l’impulsion d’achat de la part de vos clients). Le problème de Gaston, c’est qu’il n’y connaît pas grand-chose en lave-linge. Lui, il veut une machine pas trop chère et qui…lave son linge !

Sur Lavetonlinge.com il trouve des machines à « turbocompresseurs hydrauliques dont les turbines en polycarbonate de Kevlar tournent à 1000 cyclotours par milliseconde » (bon, mon vocabulaire n’existe pas, mais cela n’a aucune importance pour vous faire comprendre mon raisonnement)… Voilà qui fait une belle jambe à Gaston qui ne comprend absolument rien aux termes techniques qu’il vient de lire. En revanche, en retournant sur Toutpourmamaison.com, il s’aperçoit qu’on lui propose un lave-linge légèrement plus cher, mais qui « respecte l’environnement et permet d’économiser de l’énergie, ce qui réduit sa facture d’électricité ».

Que fait Gaston à votre avis ? Il choisit le concret, le produit qui lui parle, qui touche sa réalité quotidienne et qui n’insiste pas sur des termes pompeux que seuls les professionnels du lave-linge pourraient comprendre sans attraper de migraine.

2) L’utilisation d’un vocabulaire adapté à vos consommateurs potentiels

On vous le dit et on vous le répète, un business efficace est un business qui sait communiquer. Quels que soient les produits où services que vous proposez, votre discours doit être simple et se baser sur la compréhension du plus grand nombre. Les termes techniques qui renforcent pourtant une idée de professionnalisme, vous éloignent de votre objectif premier : la proximité avec votre vivier de clients. Personne ne veut se perdre dans un jargon incompréhensible et au final se sentir trop « stupide » pour pouvoir profiter de vos offres.

Votre storytelling doit mettre en lumière les apports concrets de votre business dans un cadre commun et terre à terre. Soyez explicite et clair. Si les journalistes spécialisés demanderont sans doute plus d’informations dans un dossier de presse ou un communiqué (afin de justifier votre statut d’expert), vous devez être capable d’expliquer ce que vous proposez à une personne lambda dont l’intérêt ne serait pas encore totalement démontré. Placez-vous toujours du côté du consommateur avant de rédiger une fiche produit ou un texte invitant à l’achat.

Pour vérifier la portée de votre communication, il vous suffit de demander à une personne qui ne connaît pas votre activité de lire cette dernière et de vous faire un résumé de ce qu’elle à compris en quelques secondes. N’oubliez pas que les internautes doivent pouvoir s’identifier à vous et à votre image de marque si vous voulez développer une image dynamique et efficace.

Nous avions déjà évoqué ce thème avec notre article sur la communication ciblée, mais il semble important de vous rappeler qu’avant de diffuser un message vous devez toujours analyser les attentes de votre auditoire.

3) Un expert possède différents niveaux d’expression

Lors de la rédaction de documents officiels, comme un communiqué ou un dossier de presse, la démarche est différente. Vous vous adressez à des professionnels qui recherchent du sensationnel, de l’information. Votre message doit alors être axé sur le côté innovant et performant de votre production, même si cela engendre l’utilisation d’un vocabulaire plus technique. Après tout, vous devez justifier votre expertise et votre capacité à être à la pointe de votre secteur d’activité. Si vous devez rester compréhensible, vous ne pouvez pas occulter l’aspect méticuleux de votre travail.

Sachez aussi adapter votre storytelling selon les journalistes avec lesquels vous communiquez. Il est évident que vous ne pouvez pas envoyer le même contenu à un journaliste généraliste qu’à un expert s’intéressant à votre domaine de compétences en particulier. Sachez donc graduellement renforcer l’impact et la précision de votre discours selon vos cibles. C’est en grande partie ce qui définit un expert : sa capacité à expliquer des choses compliquées de manière très simple mais aussi en entrant dans les détails les plus pointus.

Maintenant que vous comprenez l’importance d’une communication différenciée selon les cibles que vous cherchez à atteindre, faites un tour sur votre blog et pensez à Gaston. C’est lui qu’il vous faut séduire en priorité via votre plateforme en ligne. Vos objectifs, services et apports sur votre marché doivent être exprimés clairement et simplement. C’est uniquement ensuite que vous pourrez renforcer le niveau de détails en vous adressant à un public plus qualifié. Cette notion est vitale pour permettre à votre image de marque de se détacher du marasme de la concurrence.

, , , , ,

3 réponses à Comment parler de mon expertise de manière efficace ?

  1. Harold 8 août 2012 à 18 h 12 min #

    Merci pour cet article Alexandre. Toujours d’une aussi grande qualité. Je te rejoins tout à fait sur l’importance d’utiliser le vocabulaire adéquat. Je suis en plein travail sur mon projet, et je me suis créé des personas pour pouvoir mettre un visage et un nom sur les différents profils que je vais être amené à rencontrer comme clients et prospects. En grattant un peu, il s’avère que même dans la manière de communiquer, ces différentes typologies doivent être aborder de manière très différente. Il y a une base et un intérêt commun, mais aussi de vrais différences.
    A plus !

    • Alexandre 9 août 2012 à 8 h 40 min #

      Effectivement Harold et l’exercice est encore plus intéressant devant une caméra ou un journaliste. Il s’agira de retranscrire ta stratégie à l’oral pour qu’elle devienne la réalité du public ou comment instaurer son positionnement d’une manière efficace 😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. Revue Hebdomadaire de @SemeUnActe N°5 | Semeunacte.com - Cultivateur De Leaders - 18 août 2012

    […] Comment parler de votre expertise sans endormir la foule ? par Devenez médiatique […]

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.