Faire connaître son business des médias est un processus à la portée de tous. Si cette vérité dépend dans les faits de la qualité de la présentation de votre activité, de votre professionnalisme et de votre capacité à mettre en avant l’intérêt du grand public, elle repose aussi et surtout sur votre pugnacité et votre détermination. Nous l’avons dit et redit, mais vous devez le graver dans la roche : les journalistes sont des gens occupés, qui ne vous doivent rien et dans les faits, bien plus lents à la détente que vous ne pourriez le penser. Vous allez donc devoir les rappeler à l’ordre, leur démontrer votre volonté de diffuser votre contenu. Alors on laisse la timidité et l’« impression de déranger » au vestiaire et on décroche son téléphone.

Pourquoi les relances téléphoniques sont essentielles pour réussir une campagne de Relations Presse ?

Faire connaître son business des médias est un processus à la portée de tous. Si cette vérité dépend dans les faits de la qualité de la présentation de votre activité, de votre professionnalisme et de votre capacité à mettre en avant l’intérêt du grand public, elle repose aussi et surtout sur votre pugnacité et votre détermination. Nous l’avons dit et redit, mais vous devez le graver dans la roche : les journalistes sont des gens occupés, qui ne vous doivent rien et dans les faits, bien plus lents à la détente que vous ne pourriez le penser. Vous allez donc devoir les rappeler à l’ordre, leur démontrer votre volonté de diffuser votre contenu. Alors on laisse la timidité et l’« impression de déranger » au vestiaire et on décroche son téléphone.

L’appel téléphonique : la personnification d’une démarche déshumanisée

Dans bien des cas, on note un certain découragement, une faible tendance à persister après avoir accompli ce qu’en tant qu’entrepreneur, on considère comme « notre part du marché » dans le processus de la médiatisation.

On a rédigé et largement diffusé des communiqués de presse en béton, on a envoyé des dossiers de presse orignaux et bien ficelés, on a eu des amorces de réponses, et … et… rien. On attend. Le boulot est fait, on finira par être diffusé.

Et bien là est l’erreur. Les journalistes, comme vous le savez, vivent de l’actualité. Or, cette dernière est imprévisible, incontrôlable. Elle peut survenir n’importe où, n’importe quand, poussant vos contacts à mettre votre dossier en attente, parfois jusqu’à l’oubli.

La relance, c’est en quelque sorte l’entretien de l’intérêt qui vous est dévolu. N’oubliez pas que si pour vous, votre business ou votre blog représente un travail acharné, la prunelle de vos yeux, pour les journalistes, ce n’est qu’un « projet de sujet » de plus. Il convient donc de vous imposer comme priorité.

À ce petit jeu, l’appel téléphonique fait des miracles. D’abord, il permet de vous présenter concrètement, en ouvrant un dialogue direct avec ceux qui ont votre matériel entre les mains. Ensuite, il vous donne l’occasion de les convaincre encore plus efficacement : non seulement vous savez écrire et présenter votre actualité, mais vous êtes capable de lui donner vie à travers le combiné.

Et c’est sans compter sans l’éventuel « charme » du contact humain. Un simple coup de fil peut tout changer, personnalisant une approche basée jusqu’alors sur un contact quelque peu officiel et solennel. Bref, il renforce votre crédibilité et permet d’apporter plus de détails sur votre contenu.

La relance téléphonique ? L’aboutissement d’un processus logique

Là où certains y voient une barrière, un défi mettant leurs capacités communicationnelles à rude épreuve, vous devez voir dans le contact direct des journalistes qui sont en possession de votre matériel, une fin logique de votre démarche entreprise. Si le contenu ainsi partagé avec eux importe, cette impulsion vous permet aussi de concrétiser votre volonté d’être considéré comme une valeur sûre, un expert sur votre marché concurrentiel.

Vous n’appelleriez pas si vous doutiez de vos qualités, de la crédibilité de votre contenu  ou de votre personnage. Il vous apparaît logique de fixer votre positionnement stratégique, d’avancer vos pions sur l’échiquier de la médiatisation, tout en faisant fi du mysticisme entourant la fonction de votre interlocuteur. Et cela vous donne un avantage crucial sur vos concurrents qui se bornent à attendre bien gentiment les résultats de leurs démarches.

Quand vous voulez passer un partenariat, vous devez rencontrer la personne en question pour pouvoir évaluer si oui ou non, vous pouvez lui faire confiance, non ? Et bien l’appel téléphonique s’inscrit dans cette logique, dans ce mécanisme de création d’affinités et de ponctuation d’un échange substantiel.

N’y voyez donc pas une manipulation visant à insister, à être « lourd » et à exiger qu’on parle de vous, comme un enfant ferait un caprice. Vous ne faites que rappeler à des gens dont le but est de diffuser de l’information que celle que vous pouvez transmettre est importante, pleine de sens. J’irais même plus loin : vous pouvez considérer cette relance téléphonique comme une OBLIGATION pour renforcer le poids du travail réalisé en amont.

Les qualités requises lors de la relance téléphonique

Vos doutes trouvent cependant une justification pratique : oui l’appel téléphonique peut être stressant et lourd de conséquences si vous ne parvenez pas à être performant. Il vous faudra démontrer un certain charisme et une assurance à travers votre voix et la construction de votre storytelling.

Mais c’est toujours le cas lors d’une interaction directe avec votre audience. Il est alors recommandé, comme lors d’entretiens ou d’interviews, de se préparer à l’avance et de se focaliser sur les grands axes de votre développement.

N’oubliez pas que vous n’aurez que quelques secondes, voire quelques minutes tout au plus, pour convaincre votre interlocuteur de vous accorder de l’intérêt. Soyez direct, clair, précis. Ne bafouillez pas, ne cherchez pas vos mots. Munissez-vous d’une feuille où les principales informations à communiquer seront inscrites.

Comme pour la plupart des procédés liés à la médiatisation, le média training est obligatoire (selon votre niveau d’aisance au téléphone, bien évidemment). À partir du moment où vous aurez compris tout cela, il ne vous restera plus qu’à décrocher votre combiné, pour matérialiser un passage médiatique !

Une réponse à Pourquoi les relances téléphoniques sont essentielles pour réussir une campagne de Relations Presse ?

  1. cyrille le praticien du bilinguisme 7 mai 2013 à 11 h 30 min #

    Bonjour Alexandre,
    En faisant la promotion de la semaine de l’espéranto durant plusieurs années à Strasbourg, j’ai aussi constaté que l’essentiel du travail est dans la relance et le suivi des communiqués de presse.
    Si la diffusion prend quelques heures, les relances prennent facilement une semaine de travail.
    Bien cordialement,

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.