Beaucoup d’articles du blog vous apportent des conseils sur la manière de contacter et de séduire les journalistes que ce soit par votre contenu, ou grâce à l’adoption de l’attitude du bon client. La production ci-après se veut légèrement différente. En effet nous allons aujourd’hui parler timing. Pourquoi ? Car si votre message et la façon dont vous le partagez via vos communiqués et dossiers de presse sont importants pour éveiller l’intérêt des journalistes, il en va de même pour le moment où ils reçoivent vos envois. À bien y réfléchir, cela paraît plutôt logique... Vous sortez un tout nouveau produit électronique ? C’est bien... mais si vous envoyez un dossier de presse à ce sujet aux journalistes spécialisés alors qu’un gros événement dans ce domaine vient d’avoir lieu (la mort de Steve Jobs par exemple, pour prendre quelque chose de récent et de concret), il y a de fortes chances pour que vous soyez ignoré. Voilà pourquoi il faut organiser une veille de l’actualité afin de pouvoir en déceler les aléas et frapper au moment opportun !

Quand faut-il contacter les journalistes ?

Beaucoup d’articles du blog vous apportent des conseils sur la manière de contacter et de séduire les journalistes que ce soit par votre contenu, ou grâce à l’adoption de l’attitude du bon client. La production ci-après se veut légèrement différente. En effet nous allons aujourd’hui parler timing. Pourquoi ? Car si votre message et la façon dont vous le partagez via vos communiqués et dossiers de presse sont importants pour éveiller l’intérêt des journalistes, il en va de même pour le moment où ils reçoivent vos envois. À bien y réfléchir, cela paraît plutôt logique… Vous sortez un tout nouveau produit électronique ? C’est bien… mais si vous envoyez un dossier de presse à ce sujet aux journalistes spécialisés alors qu’un gros événement dans ce domaine vient d’avoir lieu (la mort de Steve Jobs par exemple, pour prendre quelque chose de concret), il y a de fortes chances pour que vous soyez ignoré. Voilà pourquoi il faut organiser une veille de l’actualité afin de pouvoir en déceler les aléas et frapper au moment opportun !

1) Décortiquez l’actualité pour trouver le bon timing…

Si les journalistes sont des gens très occupés et souvent sollicités, ils font parfois face, comme tous professionnels, à des périodes plus calmes. C’est à ce moment-là que vous devez envoyer votre matériel afin de proposer de l’actualité et de multiplier vos chances de voir votre contenu médiatisé. Attention cependant, cela ne signifie pas que vous devez renier les soucis de perfection et de clarté de votre travail. Plus vous fournirez de qualité, plus vous aurez de chances de concrétiser un passage médiatique.

  • Les alertes concrètes prouvant un manque de sources informationnelles : pour repérer les moments opportuns pour communiquer avec les journalistes quant à votre activité et développer votre positionnement stratégique de manière efficace, il vous suffit d’organiser une veille des médias que vous voulez toucher en priorité. En vous penchant sur le contenu de leurs sujets, vous vous apercevrez rapidement que certaines périodes sont moins riches en informations que d’autres. Cela se concrétise souvent par la présence de sujets « bateaux » qui ne reflètent aucune réelle actualité ou qui reviennent chaque année (comme les sujets sur les vacances scolaires, les divertissements, le développement du tourisme, les changements climatiques, ou encore l’effet des soldes sur la population féminine…). Dans le jargon de la presse, on appelle ces sujets un « marronnier ». Les journalistes ne pouvant pas se permettre de ne pas diffuser de contenu, ils tentent de limiter ces périodes creuses comme ils le peuvent. C’est alors que votre business peut rapidement devenir une source d’intérêt : vous proposez une actualité, de la nouveauté, au moment même où les journalistes luttent tant bien que mal pour combler leur manque d’information.
  • Établissez un lien avec une vision plus globale : pour être certain que les médias sont effectivement à court d’actualité et qu’ils effectuent des opérations de remplissage en choisissant des sujets « passe-partout », il vous suffit de vous poser quelques questions : pourquoi diffuser ce sujet aujourd’hui ? Y-a-t-il un lien flagrant avec l’actualité internationale, nationale, ou locale (nouvelle législation, découverte importante…) donnant du relief à ce contenu ? Ce sujet pourrait-il être médiatisé à une autre période sans que cela change pour autant l’impact de son message ? Les réponses à ces interrogations vous permettront de comprendre si l’actualité est en effet stagnante et si les journalistes sont à la recherche de nouveaux sujets à traiter.

2) …Et imposez vous comme source informationnelle :

Si votre étude de la presse met en lumière une lacune au niveau du volume d’actualité, vous faites face à un moment critique. Tous les indicateurs sont au vert, et la route est dégagée. Il ne vous reste plus qu’à mettre en place une diffusion massive de votre contenu afin de vous assurer un passage médiatique. Pour ce faire, vous devez comprendre les raisonnements journalistiques et « détrôner » l’actualité partagée par ces derniers.

  • Une hiérarchisation de l’information : les journalistes travaillent en se basant sur un « classement » des informations qu’ils reçoivent, par ordre d’importance. Il va donc de soi que vous devez axer votre communication sur la valeur ajoutée que génère votre activité. Vous devez être capable de démontrer que votre business peut attirer plus d’audience en cas de passage médiatique, qu’un sujet sur les soldes ou sur la création d’un trimaran breton dans un atelier d’une ville méconnue. Restez objectif et apportez des détails concrets dans votre rédaction (en restant concis, pour ne pas perdre les journalistes dans un récit trop technique). Relisez votre production et assurez-vous que l’intérêt d’un point de vue médiatique y est développé. Ainsi vous vous assurerez la possibilité de figurer dans le « top » des sujets potentiels du moment, rendant votre médiatisation plus que probable.
  • Un statut d’expert à la clé : en sachant quand frapper à la porte des journalistes, non seulement vous aurez plus de chances d’être médiatisé, mais vous apparaîtrez comme une personne capable de les soulager de la pression du « vide informationnel ». Ils vous seront presque reconnaissants et votre aura en sortira grandie. En sachant répondre de façon spontanée à leurs besoins, les journalistes vous considéreront comme une aubaine, une personne capable de comprendre leur profession et dont le point de vue mérite à ce titre d’être mis en valeur. Qui mieux qu’une personne qui fournit de l’information pendant une période de disette peut alors être considéré comme une source informationnelle ?

Bien évidemment, le timing ne fait pas tout, mais il permet de rapidement démontrer votre intelligence communicationnelle en ce que vous vous érigez en alternative sérieuse au moment où le besoin est le plus grand. Votre contenu doit ensuite prendre le relais, et proposer une véritable information, ce qui ne manquera pas de vous exposer comme un expert qui comprend les enjeux de la fonction journalistique, ce qui est toujours bon dans l’optique de la construction de votre image de bon client. Voilà, il ne vous reste plus qu’à allumer votre poste de télévision, à surfer sur le net et à lire les journaux pour identifier votre prochaine opportunité et frapper un grand coup !

, , , , ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.