Si vous vous lancez dans le processus de la médiatisation, il est évident que vous voulez obtenir des résultats et occuper le haut de l’affiche. Vous ne saurez donc vous satisfaire d’une mention de deux lignes sur un petit site internet informationnel. Non, le rêve, l’objectif à demi avoué, c’est bien évidemment de bénéficier d’une couverture médiatique nationale, de figurer dans les journaux à grand tirage, de faire des interventions sur les ondes des plus grandes radios, voire derrière le petit écran. Le monde médiatique n’est pas si imperméable qu’il n’y paraît, et une fois le pied à l’étrier, tout peut aller très vite !

2 conseils pour franchir les étapes de la médiatisation

Si vous vous lancez dans le processus de la médiatisation, il est évident que vous voulez obtenir des résultats et occuper le haut de l’affiche. Vous ne saurez donc vous satisfaire d’une mention de deux lignes sur un petit site internet informationnel. Non, le rêve, l’objectif à demi avoué, c’est bien évidemment de bénéficier d’une couverture médiatique nationale, de figurer dans les journaux à grand tirage, de faire des interventions sur les ondes des plus grandes radios, voire derrière le petit écran. Le monde médiatique n’est pas si imperméable qu’il n’y paraît, et une fois le pied à l’étrier, tout peut aller très vite !

1) Soyez médiatisable grâce à une communication adaptée

Votre premier objectif pour franchir les étapes de la médiatisation, c’est bien évidemment d’adapter votre communication aux journalistes et de démontrer vos apports en termes d’audience, de valeur ajoutée et votre capacité à adopter la posture du bon client. Ces thèmes ont été abordés de nombreuses fois, je ne reviendrai donc que très brièvement dessus.

Vous le savez, votre meilleure arme, c’est le communiqué de presse. Ce dernier devra donc être rédigé dans les règles de l’art et diffusé à un maximum de journalistes qui pourraient être intéressés (ceux de votre secteur d’activité en particulier).

Pour cela, il est alors recommandé de passer par des sites de routage qui pourront faire des envois groupés à plusieurs milliers de journalistes, ou de vous procurer des listes de presse, détaillant nom et adresses de nombreux journalistes.

Enfin, ne méprisez aucun média. Même les plus petits passages médiatiques ont une influence en ce qu’ils démontrent que votre actualité est une véritable information. Le renforcement de votre crédibilité passe par une présence sur le plus de supports différents.

2) La concurrence médiatique, un phénomène à exploiter

Plus vos apparitions sont fréquentes et diversifiées, plus vous pourrez grimper sur l’échelle médiatique. Chaque niveau de médiatisation à ses avantages et ses inconvénients.

Les seules nécessités communes sont alors une communication ciblée et l’adoption d’une attitude appropriée. Un premier passage médiatique peut être d’une importance capitale, il lance la machine si l’on peut dire. Le reste vient (plus ou moins) naturellement grâce à vos efforts constants. Explications :

  • Médias et besoin d’actualité : les médias ne décident pas de l’information, ils la formulent tout au plus. Dans ce contexte, il est évident que les journalistes sont en recherche perpétuelle de sujets, de matières premières à partager avec leur audience. En vous érigeant comme source informationnelle (via votre communication et le dynamisme de votre blog ou business), vous devenez un fournisseur, une valeur sûre qu’ils ont intérêt à consulter. C’est d’autant plus le cas pour les journalistes locaux ou/et spécialisés dans votre secteur d’activité.
  • Un premier passage médiatique décisif : le simple fait d’être cité sur un site internet ou dans un article de faible importance vous fait entrer dans une sorte de base de données informationnelle. Les journalistes garderont alors un œil sur vous, et évalueront leur intérêt à parler de votre activité. Ce phénomène est accru, et donc leur tendance à vous contacter augmentée, si votre premier passage médiatique est couronné de succès. Une critique positive peut amener les concurrents du support vous ayant diffusé à vouloir peindre un portrait plus approfondi, plus perspicace, plus intéressant de votre actualité.
  • Une communication graduelle et appuyée par vos performances : une fois votre premier passage médiatique effectué, il n’est pas dans votre intérêt d’attendre les bras croisés qu’on vous contacte. Vous devez faire fructifier ce dernier. En contactant (voire en relançant) les médias, en vous appuyant sur votre première apparition, vous pourrez leur démontrer l’intérêt d’un confrère à votre égard, et donc vous érigez en tant que source crédible, qui vient directement frapper à leur porte pour leur apporter un contenu quasiment ficelé (surtout si votre dossier de presse est efficace). Votre intérêt est alors de passer à un mailing direct, en joignant l’article de journal, le podcast, la vidéo ou le lien qui parle de votre blog et de votre business, pour formuler une preuve concrète de votre pénétration dans la sphère médiatique.
  • Une communication en interne, un autre moyen de piquer au vif les journalistes : Pour renforcer votre crédibilité, vous devrez faire figurer vos passages médiatiques directement sur votre blog, dans un encart qu’on appelle la newsroom. De plus, il semble important de diffuser ces derniers via vos réseaux sociaux, pour leur donner plus d’ampleur. Il vous suffira ensuite d’ajouter des journalistes à vos listes de contacts, histoire de soulever la curiosité…

Pour franchir les étapes de la médiatisation, tout repose sur votre communication et votre professionnalisme. Évidemment, il n’est pas forcement recommandé de vous adresser directement aux chaînes de télévision nationales. Vous allez devoir vous créer, pas à pas, une personnalité médiatique en évoluant de manière graduelle, au contact de petits médias. Ces derniers vous permettront ensuite de franchir un à un les paliers.

L’itinéraire le plus efficace semble alors être le suivant : sites internet informationnels locaux à sites informationnels régionaux à sites informationnels nationaux à presse papier (locale, régionale, nationale) à radios (locale, régionales, nationales) à rélévision (locale, câblée, satellite, nationale).

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.