L’image que l’on donne de soi passe par nos discours, notre apparence, notre allure mais aussi par notre gestuelle. On ne mesure pas suffisamment l’impact de notre langage corporel sur notre pouvoir de communication. Il faut donc impérativement prendre en compte et associer ces deux facteurs que sont le pouvoir de communication verbale et non verbale. Nous avons tous les moyens d’utiliser notre corps comme un atout de communication et intrinsèquement de séduction. Mais nous ne savons pas toujours comment nous y prendre. Voici quelques notions qui devraient vous indiquer la bonne voie et éviter les maladresses.

Améliorer votre communication grâce au langage corporel !

L’image que l’on donne de soi passe par nos discours, notre apparence, notre allure mais aussi par notre gestuelle. On ne mesure pas suffisamment l’impact de notre langage corporel sur notre pouvoir de communication. Il faut donc impérativement prendre en compte et associer ces deux facteurs que sont le pouvoir de communication verbale et non verbale. Nous avons tous les moyens d’utiliser notre corps comme un atout de communication et intrinsèquement de séduction. Mais nous ne savons pas toujours comment nous y prendre. Voici quelques notions qui devraient vous indiquer la bonne voie et éviter les maladresses.

1) Qu’est-ce que la communication non verbale ?

Il faut toujours être soucieux de maintenir une cohérence entre ses gestes et ses propos. Des postures adaptées vous permettront de renforcer l’impact de votre discours, de vos arguments et de vos propos. La communication non verbale est à mettre en avant, tout autant que la communication verbale.

Cela peut paraître hors sujet de vouloir imposer une communication non verbale au contenu d’un discours. Pourtant, bien des études ont révélé l’importance de notre gestuel lors de nos interventions orales. Albert Merahbian, un célèbre professeur américain en psychologie, se veut le pionnier dans le domaine de la communication non verbale et du langage du corps. Depuis les années 60, il ne cesse d’apporter des conclusions étonnantes dont il nous faut pourtant tenir compte pour bien déterminer l’influence de la communication non verbale sur le public.

L’une de ses études révèle que lorsque nous souhaitons faire passer un message, seules 7% des informations vont transiter par le sens des mots. Le reste est partagé entre la façon de dire les mots (38%) et l’expression du visage et du corps (55%). On comprend bien que notre corps est un vrai moyen de communication, au-delà de la parole. Bien sûr, si le message est court il sera compris entièrement, à condition que les mots soient bien choisis, sans pour autant utiliser son corps comme moyen d’expression.

2) Approche de la kinésique :

La kinésique (terme américain) représente une large partie du langage du corps, mais en axant d’avantage la réflexion sur l’étude des gestes et des mimiques qui ponctuent le sens que nous souhaitons donner à notre communication (verbale ou non).

Cette notion de kinésique est très importante pour bien imposer notre leadership lors de nos relations professionnelles et pour accentuer notre crédibilité lors de nos échanges en dehors du cadre professionnel.

Le choix des mots est toutefois nécessaire pour faire passer le message escompté : sans les bons mots, malgré une expression corporelle satisfaisante, votre pensée ne sera pas perçue ou sera mal comprise. Quand les bons mots sont utilisés, il faut alors passer à l’étape de « répétition » pour mettre en place une sorte de chorégraphie.

C’est elle qui accompagnera vos propos, en leur laissant une empreinte forte et parfois indélébile. La kinésique fait donc partie de vos instruments de travail. Elle permet de placer une sorte d’image sur le contenu verbal.

3) Quelles parties du corps pour faire passer des messages ?

  • Les mains et les bras sont des parties du corps qui révèlent beaucoup d’intentions et qui aident à affirmer des idées, des arguments. Grâce à des gestes concluants, vous pourrez largement renforcer votre charisme. Utiliser ses mains pour appuyer son message va ainsi retenir toute l’attention de votre oratoire. Souvent lors d’une présentation, d’une réunion ou d’une conférence, l’orateur s’empare d’un stylo ou d’un dossier pour ne pas rester les mains vides. La peur du vide dans des moments de discours se justifie par l’appréhension de perdre ses mots et le fil de ses idées. Mais nous vous recommandons de vous servir de vos mains pour articuler votre témoignage. Vous n’en serez que plus efficace. Si vous « répétez » vos discours en les accompagnants de la gestuelle appropriée, les gestes seront en quelques sortes des repères dans la construction de votre oral. Ils vous aideront à garder une allure constante dans votre débit et participeront à l’ancrage du discours dans votre mémoire. Vous serez ainsi plus confiant lorsque vous aurez à prendre la parole.
  • Le visage est bien sûr l’un des meilleurs moyens de faire passer des sentiments et de renforcer ses intentions. La figue peut faire passer une multitude d’expressions : l’étonnement, le sourire, l’agacement, la colère, la pitié, la conviction sont autant de sentiments qui peuvent être partagés et appuyés grâce à votre visage. Le tout bien sûr rythmé par des mots choisis.
  • La stature générale du corps a elle aussi toute son importance. Un corps droit et immobile ne captive pas l’attention du public. Alors qu’au contraire, un corps en mouvement, toujours en harmonie avec la gestuelle des bras et du visage ainsi qu’avec la communication verbale, permet de montrer votre aisance et de marquer votre assurance. Vous serez d’autant plus convaincant si vous vous servez de votre corps. Les grands orateurs comme Steve Jobs ont compris l’importance de mouvoir leur corps pour accompagner leurs idées. Leurs discours n’en sont que meilleurs.

4) Communiquer par le silence :

Étrangement, les silences font passer eux aussi de grandes vagues de sentiments. Ils permettent à votre public d’apprécier une phrase lourde de conséquences, des mots clés importants. Le silence permet également de tenir l’auditeur en éveil. Paradoxal ? Pas tant que ça…

Le silence favorise l’écoute. Pour assurer un discours ou une présentation bien écrite en aval, avec des informations fiables et pertinentes, il faut savoir se taire aux bons moments. Le silence est en effet un vrai moyen de communication. En imposant un silence entre deux grandes idées, vous restez maitre de la situation et vous vos auditeurs, par ce silence, à se repasser la dernière phrase en tête. Ils s’en souviendront et profiteront du silence pour réagir, applaudir ou tout simplement apprécier.

La communication verbale est déjà un domaine complexe à elle seule. Mais elle parait indissociable de la communication non verbale. A force de persévérance, de patience et de travail, nous sommes tous capables de porter haut et fort nos idées et nos discours. Quand une prestation orale est réussie, elle laisse des souvenirs positifs à vos orateurs, même s’ils n’ont pas partagé l’ensemble de vos points de vues.

Laisser une empreinte de soi partout où l’on passe, c’est une manière de faire durer notre pouvoir de communication, malgré notre absence. Un paradoxe qui vous laisse de nouveaux axes de réflexions dans votre stratégie médiatique.

, , ,

2 réponses à Améliorer votre communication grâce au langage corporel !

  1. Séduction par CCA 3 août 2013 à 23 h 51 min #

    Un article vraiment très intéressant, dans la mesure où il délivre des conseils vraiment pratiques.

    Mais je n’aurais pas regroupé tous les éléments d’une visage dans une seule catégorie, tout simplement parce que le sourire et le regard étant deux piliers vraiment essentiels de toute communication non verbale, il fallait peut être les accentuer en les mettant à part.

    En tout cas, à part ce point, vraiment un très bon article !

    C’est un plaisir de te lire,
    Hugo.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Revue #Carrière Hebdo de @SemeUnActe N°14 | Semeunacte.com - Cultivateur De Leaders - 3 novembre 2012

    […] Comment renforcer votre pouvoir de communication grâce au langage du corps ? par Devenez médiatique […]

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.