Au même titre que la critique ou la diffamation des médias, des rumeurs peuvent être fomentées et diffusées par certains journalistes au sujet de votre business, ou pire, de votre vie privée. Pas toujours volontaires (elles peuvent parfois provenir de concurrents mal intentionnés ou d’une mauvaise interprétation d’une de vos actions ou d’un contenu), elles sont malgré tout dangereuses pour votre image de marque et pour la crédibilité de votre business. Et comme vous vous en doutez, mettre fin à une rumeur médiatique n’est pas évident, surtout si elle est supportée par un média puissant, pouvant salir votre réputation. Comment réagir ? Quels sont vos recours ? C’est ce que nous tenterons de mettre en lumière ensemble, à travers cette nouvelle réflexion sur l’impact que peut avoir la médiatisation sur votre quotidien.

Comment mettre fin à une rumeur dans les médias ?

Au même titre que la critique ou la diffamation des médias, des rumeurs peuvent être fomentées et diffusées par certains journalistes au sujet de votre business, ou pire, de votre vie privée. Pas toujours volontaires (elles peuvent parfois provenir de concurrents mal intentionnés ou d’une mauvaise interprétation d’une de vos actions ou d’un contenu), elles sont malgré tout dangereuses pour votre image de marque et pour la crédibilité de votre business.

Et comme vous vous en doutez, mettre fin à une rumeur médiatique n’est pas évident, surtout si elle est supportée par un média puissant, pouvant salir votre réputation. Comment réagir ? Quels sont vos recours ? C’est ce que nous tenterons de mettre en lumière ensemble, à travers cette nouvelle réflexion sur l’impact que peut avoir la médiatisation sur votre quotidien.

1) Mettre fin à une rumeur médiatique infondée en communiquant à son sujet

C’est sans doute la priorité.

Si vous êtes victime de calomnies de la part des médias, le mieux reste de les confronter publiquement. Bien évidemment, tout dépend du domaine de votre vie qui est attaqué. Si les rumeurs atteignent votre vie privée, votre famille ou quoi que ce soit d’autre qui ne regarde en rien le grand public, le dépôt d’une plainte pour diffamation sera alors totalement justifié, et semblera être le recours le plus pertinent. Au contraire, si c’est votre business qui est touché, vous pourrez alors, avant toute réaction démesurée, tenter de mettre fin à la rumeur grâce à un plan de communication.

Le type de réaction variera alors selon la taille du média et l’ampleur du scandale suscité. S’il s’agit d’un pure player, d’un blog, ou d’un média local, un simple démenti sur votre blog, bien formulé, s’appliquant à exposer la vérité et à démonter les attaques dont vous êtes victime pourra servir de prélude à votre défense.

Vous pourrez ensuite demander votre légitime droit de réponse afin de diffuser ce fameux billet. Attention cependant, dans les faits, les conséquences d’une rumeur sont rarement évitables, même si cette dernière s’avère totalement fausse.

Si le média vous faisant passer pour ce que vous n’êtes pas est d’une taille relativement importante et que le sujet suscite l’émoi, vous pouvez aussi organiser une conférence de presse, vous permettant de démentir les informations fournies à une échelle encore plus importante.

Un discours bien construit, chargé d’arguments indiscutables et prouvant la stupidité des accusations portées, pourra vous permettre de totalement discréditer le journaliste en question, d’autant plus devant ses confrères. Attention, l’exercice reste difficile, alors assurez-vous de mettre au point une excellente stratégie de communication avec un attaché de presse par exemple.

2) Mettre fin à une rumeur dans les médias… en l’ignorant

« L’ignorance est le plus grand des mépris ».

Si l’adage est bien connu, il est vérifiable lorsque des informations erronées à votre sujet sont diffusées dans la presse.  En effet, si vous êtes certain de ne rien avoir à vous reprocher, la justification semble inutile, tant elle ressemble à une tentative de manipulation de la vérité.

Encore une fois, tout dépend de la taille du média en question et de la nature des accusations portées… mais si vous jugez que cela reste du domaine du surmontable, vous pouvez très facilement faire comme si de rien n’était ou tout simplement commenter ledit article afin d’inciter les lecteurs à s’informer par eux-mêmes, directement sur votre site internet ou en vous contactant, de l’exactitude des faits dont ils ont ici l’occasion de prendre connaissance.

3) Mettre fin à une rumeur en contactant la rédaction du journaliste mal informé

D’une manière très simple et sans doute plus discrète qu’une violente prise à partie du journaliste ayant pu écorner votre image de marque, vous pourrez très simplement contacter le siège, la rédaction pour laquelle ce professionnel travaille. Je vous conseille alors de le faire par courrier, avec un accusé de réception.

Dans cette lettre, vous expliquerez à quel point vous êtes outré du contenu vous mettant en cause. Dans le meilleur des cas, vous partagerez les preuves matérielles permettant de mettre fin à la rumeur construite de toutes pièces et exigerez des excuses publiques, sous forme de démenti ou de nouvel article décrédibilisant le premier. Vous pouvez aussi tout à fait expliquer qu’une copie de cette lettre sera jointe à votre avocat, dont la tâche sera d’agir en cas d’absence de réponse rapide de la rédaction ainsi contactée.

Avec une telle véhémence, vous devriez parvenir à faire bouger les choses, quel que soit le média en question. Les journalistes aiment faire monter la sauce pour stimuler le sensationnel… mais bien peu d’entre eux continuent à faire les malins lorsqu’ils sont confrontés aux retombées réelles de leurs accusations.

Pour mettre fin à une rumeur, tout comme pour répondre à la critique ou réagir en cas de diffamation, les moyens à votre disposition sont multiples mais les résultats ne sont pas garantis. En ce sens, il convient de bien préparer votre communication en amont pour vous assurer que les dérives en la matière soient quasi-inexistantes.

En appliquant soigneusement les conseils de ce blog, vous pourrez facilement éviter ce genre de déconvenue alors soyez attentifs et n’hésitez pas à me poser vos questions !

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.