Conception d’un projet de grande envergure, lancement d’un ouvrage sur tout le territoire, ouverture d’un magasin en centre-ville… certaines de vos manœuvres sur votre marché concurrentiel, notamment celles qui pourraient potentiellement avoir un impact décisif, nécessitent d’employer de grands moyens au niveau de votre communication. À ce titre, les attachés de presse semblent représenter une garantie, une occasion de diffuser massivement votre contenu et de toucher nombre de journalistes. Ces derniers disposent en effet de contacts, de listes de presse et sont rompus à l’art de la médiatisation. Seulement voilà, comme les journalistes, ils ont cette (fâcheuse ?) tendance à faire traîner les choses en longueur. Loin de moi l’idée d’émettre ici un jugement. C’est simplement un constat : un attaché de presse est par nature une personne qui a besoin d’être « gérée ». Mais alors comment faire ? Là est la véritable question.

Comment gérer votre attaché de presse pour avoir de VRAIS résultats dans les médias ?

Conception d’un projet de grande envergure, lancement d’un ouvrage sur tout le territoire, ouverture d’un magasin en centre-ville… certaines de vos manœuvres sur votre marché concurrentiel, notamment celles qui pourraient potentiellement avoir un impact décisif, nécessitent d’employer de grands moyens au niveau de votre communication. À ce titre, les attachés de presse semblent représenter une garantie, une occasion de diffuser massivement votre contenu et de toucher nombre de journalistes. Ces derniers disposent en effet de contacts, de listes de presse et sont rompus à l’art de la médiatisation. Seulement voilà, comme les journalistes, ils ont cette (fâcheuse ?) tendance à faire traîner les choses en longueur. Loin de moi l’idée d’émettre ici un jugement. C’est simplement un constat : un attaché de presse est par nature une personne qui a besoin d’être « gérée ». Mais alors comment faire ? Là est la véritable question.

L’attaché de presse ne fera pas le boulot à votre place

Nous avons souvent parlé des journalistes et de leur tendance à se baser sur votre contenu (notamment le dossier de presse) pour réaliser leurs sujets. Sans vouloir parler de fainéantise, nous admettrons que ce sont des personnes occupées, qui ne veulent pas sacrifier trop de leur précieux temps aux recherches sur le terrain (ce qui a un côté paradoxal quand on y pense).

L’attaché de presse réagit de la même façon. Si son rôle est de promouvoir votre activité, il s’appuiera le plus souvent sur vos documents officiels pour le faire. Autant vous dire qu’il va falloir travailler ces derniers et les partager de manière très claire avec votre collaborateur.

Peu enclin à partager ses « petits secrets » (mode de diffusion, journalistes ou médias ciblés), il est utile de mentionner le fait que vous devrez sans cesse laisser les canaux de communication ouverts et vous tenir vous-même au courant des avancées de votre attaché de presse (par téléphone de préférence, ou par mail si vous ne pouvez pas faire autrement).  L’attaché de presse n’est pas soumis à une obligation légale de résultat, d’où l’importance de votre « contrôle » et de votre tendance à l’interroger sur son travail effectif.

Le bon client, encore et toujours

Comme vous vous en doutez, votre attitude influencera de manière consciente ou non, l’efficacité de votre attaché de presse. Personne n’aime à se sentir oppressé, poussé dans ses retranchements. Cordialité et curiosité seront alors de mise. Au lieu de clairement demander si le travail demandé a été effectué, intéressez-vous à la fonction de l’intéressé : demandez-lui des renseignements techniques, qui flatteront son ego et son positionnement d’expert.

Qu’a-t-il pensé de votre actualité ? Comment va-t-il faire transpirer la pertinence de cette dernière à travers son approche des journalistes ? Sur quels fondements a-t-il axé sa rédaction ? Comment compte-t-il obtenir des interviews ou des sujets médiatiques ?

Comme avec les journalistes, le jeu de la séduction est ici inévitable. Vous devez être capable de plaire, de par votre contenu et le challenge proposé, mais aussi de par votre personnalité ouverte et compréhensive. Si vous vous montrez trop insistant, vous risquez fort de frustrer votre interlocuteur et de voire la portée de votre projet remise en question. Tact et ouverture d’esprit devront donc être au cœur de votre démarche, mais vous commencez à en avoir l’habitude, non ?

L’attaché de presse est une marque à lui tout seul

De par la simple dénomination de sa définition de poste, l’attaché de presse est une aide précieuse. C’est un professionnel du monde médiatique, un porte-étendard de votre communication. Si vous devrez sans doute relire ses productions pour éviter les erreurs d’appréciation, le fait qu’il prenne le relais au niveau du contact et de l’envoi permet malgré tout à votre contenu de revêtir une toute autre importance que si vous aviez vous-même mis en place votre stratégie de diffusion.

Il est évident qu’un coup de téléphone, un e-mail provenant d’une personne au relationnel développé et dont le rôle est de s’identifier en tant que diffuseur d’information est bien plus efficace qu’une approche identifiée comme personnelle et « amateur ». L’attaché de presse, c’est celui qui renforce la notion de valeur ajoutée de votre communication, qui fait le lien entre votre discours et la réalité comme le perçoit le grand public. Un atout à ne pas négliger donc !

Si vous en venez à recruter un attaché de presse, ne pensez pas que tout le travail se fera de lui-même. Il est impératif d’établir une communication saine et fréquente pour vous assurer que votre contenu est diffusé correctement et de manière cohérente, mais aussi car le relationnel avec le monde médiatique est d’une importance cruciale dans le développement de votre image de marque et votre positionnement stratégique. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire !

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.