Une fois lancé dans le processus de la médiatisation, il est tout à fait concevable d’être sollicité pour un passage médiatique à la télévision, notamment pour la création d’un reportage consacré à votre activité professionnelle. Comme vous l’imaginez, un tel évènement ne se déroule pas sans préparation et sans tester au préalable vos compétences communicationnelles. Intéressant ou non, on ne vous donnera pas la parole si vous avez du mal à vous exprimer ou à mettre en valeur votre business sous l’angle de son apport pour le grand public. Le casting, c’est un peu l’épreuve finale, à l’image d’un oral lors d’un concours. Mais alors comment s’y préparer ? Comment être convaincant ? Que faut-il dire ? Comment faut-il se comporter pour parvenir à persuader les journalistes du bien-fondé du sujet qu’ils envisagent de réaliser ? C’est ce que je me propose aujourd’hui d’étudier avec vous.

Comment réussir un casting pour un reportage ?

Une fois lancé dans le processus de la médiatisation, il est tout à fait concevable d’être sollicité pour un passage médiatique à la télévision, notamment pour la création d’un reportage consacré à votre activité professionnelle. Comme vous l’imaginez, un tel évènement ne se déroule pas sans préparation et sans tester au préalable vos compétences communicationnelles. Intéressant ou non, on ne vous donnera pas la parole si vous avez du mal à vous exprimer ou à mettre en valeur votre business sous l’angle de son apport pour le grand public. Le casting, c’est un peu l’épreuve finale, à l’image d’un oral lors d’un concours. Mais alors comment s’y préparer ? Comment être convaincant ? Que faut-il dire ? Comment faut-il se comporter pour parvenir à persuader les journalistes du bien-fondé du sujet qu’ils envisagent de réaliser ? C’est ce que je me propose aujourd’hui d’étudier avec vous.

Un storytelling efficace : la base d’une médiatisation fructueuse

Si vous en êtes à l’étape du casting, c’est que votre actualité ou l’intérêt de votre activité est démontré. Du moins de prime abord. Que vous ayez été contacté après un (ou plusieurs) passage(s) médiatique(s) satisfaisant(s) ou que vous soyez à l’origine de la démarche (grâce à l’envoi de communiqués et du dossier de presse) n’a pas d’importance : à ce stade, votre contenu a été étudié et représente une opportunité de faire de l’audience. Il vous revient alors de savoir matérialiser cet intérêt à travers votre discours.

Vos documents ont beau être bien rédigés, vous allez devoir prouver votre capacité à paraître naturel devant la caméra. Pour ce faire, votre discours se voudra fluide, impactant et basé sur les mots clés qui fixent votre positionnement stratégique. Pour que votre storytelling soit efficace, il doit être en accord avec la vision que les journalistes ont de vous.

Vous prendrez alors toujours en considération leur opinion, leurs attentes et les besoins du grand public (en termes de pertinence). Pour répondre aux questions de manière efficace, il vous faudra d’une part être prêt à faire face à un flot d’interrogations, et d’autre part à savoir vous sortir des dangers potentiels représentés par les questions pièges. Et pour cela il n’y a pas 35 solutions : il faudra vous entraîner (via le média training)

En outre, il est toujours utile d’avoir quelques expériences ou anecdotes personnelles pouvant consolider l’image de votre activité dans votre manche. Les utiliser pendant un casting vous permet de démontrer votre décontraction et une certaine ouverture d’esprit : vous êtes prêt à partager quelques une de vos péripéties afin de rendre le contenu de votre discours plus vivant et de permettre à votre audience de s’identifier à votre personnage.

L’attitude du bon client : une nécessité pour passer à la télévision

Vos qualités de bon communicant ne seront pas simplement évaluées selon la portée de vos dires. Pour effectivement voir le reportage se matérialiser, vous allez devoir démontrer une attitude positive, enjouée, souriante et sympathique, quelle que soit la situation. Réagir violemment à la critique peut par exemple mettre à mal la volonté de réaliser un tel passage médiatique.

En allant plus loin, nous pourrons aussi parler de la nécessité de soigner votre image. Cette dernière doit coller au personnage qu’on attend que vous soyez. Votre look devra donc être en concordance avec le positionnement stratégique de votre business et votre langage non verbal travaillé, afin d’exprimer une certaine notion d’ouverture et de ne pas laisser apparaître votre stress.

Chaque détail compte dans la définition d’une attitude capable de charmer les médias. Depuis votre propension à ne pas arriver en retard, à celle d’inculquer une atmosphère permettant un rapprochement psychologique et émotionnel avec vos interlocuteurs. N’oubliez pas que le but, avant même de parler de votre business, c’est de convaincre que votre personnalité est faite pour être médiatisée.

Le bon client, c’est celui qui semble naturel, qui ne se laisse pas démonter par les enjeux d’un échange, d’autant plus si ce dernier est filmé. Votre rôle, c’est d’être vous-même, serein, sûr de votre force. À ce petit jeu, la préparation doit être effectuée de manière minutieuse (je vous conseille alors de jeter un œil aux articles sur le media training et la préparation pré-passage médiatique comme celui traitant de l’hydratation par exemple).

Un casting est nécessairement quelque chose qui fait un peu peur en ce sens que c’est une situation inhabituelle. La plus grosse erreur que vous puissiez commettre serait alors de vous voir d’ores et déjà en haut de l’affiche. Si vous êtes là, c’est pour prouver votre capacité à passer derrière un écran sans renier les motions de professionnalisme et de comportement bienséant. Pensez-vous en être capable ?

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.