Avant de vous lancer dans le processus de la médiatisation, il est certain que vous devez en savoir un peu plus sur le monde médiatique en lui-même. Toujours perçu comme évoluant dans une autre réalité, les journalistes n’ont en effet pas la même vision des choses que les entrepreneurs qui les contactent pour ériger leurs entreprises, blogs ou produits comme sources informationnelles. D’ailleurs, quand vous commencerez à vous y frotter, vous vous apercevrez que c’est un peu tout ou rien. On vous ignorera souvent, comme si vous proposiez une marchandise empoisonnée ou que vous étiez considéré comme une personne n’en valant pas la peine, alors même que votre business apporte un réel plus. Et puis au contraire, si votre actualité vient à se faire remarquer, c’est à un défilé et a des personnes quasiment mielleuses qui sembleront vouloir vous voir réussir que vous aurez à faire…

Le monde médiatique

Avant de vous lancer dans le processus de la médiatisation, il est certain que vous devez en savoir un peu plus sur le monde médiatique en lui-même. Toujours perçu comme évoluant dans une autre réalité, les journalistes n’ont en effet pas la même vision des choses que les entrepreneurs qui les contactent pour ériger leurs entreprises, blogs ou produits comme sources informationnelles. D’ailleurs, quand vous commencerez à vous y frotter, vous vous apercevrez que c’est un peu tout ou rien. On vous ignorera souvent, comme si vous proposiez une marchandise empoisonnée ou que vous étiez considéré comme une personne n’en valant pas la peine, alors même que votre business apporte un réel plus. Et puis au contraire, si votre actualité vient à se faire remarquer, c’est à un défilé et a des personnes quasiment mielleuses qui sembleront vouloir vous voir réussir que vous aurez à faire…

Comprendre le monde médiatique

L’une des évidences rendant la communication avec les médias parfois complexe, repose sur la fonction même des journalistes. Diffuseurs d’actualité, partageurs d’information, leur cahier des charges est rempli de contraintes et leurs contacts sont par nature, très nombreux.

Difficile donc de s’exposer en tant que source informationnelle, à moins de développer des affinités et d’apporter le plus grand soin à la réalisation des documents officiels que sont le communiqué et le dossier de presse.

  • La charge de travail : les journalistes sont des gens occupés. Et plus on monte dans les hautes sphères médiatiques, plus c’est le cas. Les grilles de diffusion sont préparées à l’avance et les sujets étudiés de sorte qu’ils correspondent non seulement aux attentes du public, mais aussi au contexte en général. Les journalistes reçoivent des centaines de sollicitations par jour, ce qui explique leur tendance à trier rapidement ces demandes. Dans la réalité des faits, vous pouvez envoyer des centaines de mails, sans qu’un seul d’entre eux ne soit seulement ouvert par vos cibles. Alors oui, vous pouvez y voir un manque de respect, car quelque part c’est le cas. Mais ce sont les conditions matérielles de travail des journalistes et l’obligation de rendement qui les poussent à agir de la sorte.
  • Le manque de temps : les journalistes sont des gens pressés. En pensant « monde médiatique » on a souvent l’image du journaliste de terrain qui part à la recherche de l’information, des détails de son sujet pour le rendre le plus cohérent possible. On est loin de la réalité. En vérité, la plupart des sujets, et notamment ceux qui traitent de l’actualité du paysage économique français (entreprises, blogs, produits…) se basent sur des dossiers de presse déjà ficelés qu’il leur suffit de quasiment copier/coller. Non le monde médiatique n’est plus cette noble institution qui a pour valeur d’aller au cœur des choses…ça, c’est de l’utopie. Vous voulez qu’on parle de vous ? Il va vous falloir passer maître dans l’art de la communication, ni plus ni moins !

Adaptez votre discours au monde médiatique

Toujours souriant, rarement franc, parfois pointilleux… Voilà ce qu’il vous faut retenir du journaliste type dans les grandes lignes. Ne vous y méprenez pas, personne dans ce petit monde ne s’intéresse à VOUS, même si on vous fait des courbettes. Non, ce qui intéresse les journalistes c’est ce que vous pouvez leur apporter.

Tout ce qui va autour (du discours complaisant, à l’intérêt faussement mis en avant) relève de la nécessité de renforcer une certaine crédibilité auprès des consommateurs de l’information.

  • Le bon client : l’attitude de bon client, c’est tout simplement un mécanisme qui vous permet d’adopter le même comportement que celui des journalistes, de vous fondre dans le moule du monde médiatique. Snobé par certains, mis sur un piédestal par d’autres… c’est le lot quotidien des personnalités médiatiques. Pour favoriser les contacts, il vous revient donc d’être cette personne sympathique en toutes circonstances (même quand on vous marche dessus), mais capable de réagir pour démontrer son professionnalisme et une certaine intelligence (notamment sociale). La définition même de ce qu’est le bon client devrait donc vous faire comprendre en quoi le média training est une nécessité pour parvenir à conserver vos nerfs et démontrer votre charisme que ce soit à  travers la presse écrite ou sur un plateau de télévision
  • La séduction à deux niveaux : Le monde médiatique a cela de très original que quand vous l’aurez pénétré, vous vous apercevrez rapidement que chacun de vos messages a deux finalités, deux cibles différenciées, mais qu’il vous faut convaincre : le journaliste qui vous interviewe et le public qui reçoit le contenu  et qui serai susceptible de recourir à vos services. La priorité, c’est donc le développement d’une image sincère, crédible, professionnelle et proche des gens. Là encore, on comprend qu’il va falloir de l’entraînement, apporter grand soin à son élocution et à sa présentation. Il faut en effet à la fois ne pas déborder du moule médiatique et savoir convaincre l’audience que le message diffusé est légitime.

Si le monde médiatique est régi par des règles spécifiques qui le rendent unique et parfois difficile à appréhender, il est aussi un formidable outil de communication et de mise en avant d’une expertise et d’une crédibilité sans limites.

Comprendre le monde médiatique, c’est donc s’assurer de pouvoir s’y faire une place et de profiter de retombées incomparables. Avez-vous ce qu’il faut ?

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

© 2015. Tous droits déposés.